Apprendre par coeur... les temps de verbe en anglais

Étudier du contenu par coeur comporte une large part de reproduction / vérification. Diverses stratégies sont utilisées par les apprenants de tous les niveaux depuis toujours pour mémoriser du contenu. Répétition, réécriture, récitation, surlignage, chansonnettes... le succès est plus ou moins au rendez-vous selon la stratégie, le contenu et l'apprenant.

 

Les cartes heuristiques facilitent la mémorisation de contenus pour plusieurs raisons. La première d'entre elles est qu'elles fournissent au cerveau une image facile à photographier dans son ensemble, d'abord, puis à décomposer en ses parties. L'utilisation de couleurs, d'images et de codes, renforce la capacité du cerveau à mémoriser du contenu, même le plus rébarbatif.

 

L'exemple en quatre cartes présenté ci-bas est tiré d'une expérience d'étude personnelle des temps de verbe en anglais, en prévision d'un examen universitaire.  

La première carte a été constituée à la lecture des notes de cours du professeur et de celles prises en classe. C'est la carte de référence, toutes les informations nécessaires s'y trouvent. Des schémas sont ajoutés à chacune des branches pour bien "illustrer" chacun des temps de verbe. 

La seconde carte a été réalisée de mémoire puis comparée avec la première pour en relever les erreurs.

 

 

 

(Attention... cette carte comporte des fautes :-) !!! )  

Cette carte avait pour fonction de vérifier si je pouvais, très rapidement, proposer des exemples pour chacun des temps de verbe.

 

On remarque ici que le code de couleur demeure, mais que j'ai procédé à une réorganisation de l'information en termes similaires. Ce n'était pas volontaire, mais j'étais satisfaite de voir que je pouvais spontanément procéder à un autre regroupement que celui que j'avais fait initialement... le contenu commençait à être bien géré par mon cerveau!

 

Avec cette carte, je voulais faire un relevé (toujours de mémoire) des cas où chacun des temps de verbe doit être utilisé.  

 

Plusieurs versions intermédiaires des cartes ont été faites, en plusieurs jours. Du travail, diriez-vous? Bien peu, en comparaison avec les méthodes traditionnelles. Une fois la première carte montée, j'en copiais/ collais le centre dans une page vierge et je construisais les suivantes en quelques minutes.

 

Et une fois à l'examen, j'ai griffonné très rapidement une carte sur une feuille, en reprenant les couleurs utilisées à l'étude, et en quelques minutes, j'avais un appui pour répondre aux questions. Le résultat? Très bien! Et avec une trèèèès longue carrière d'étudiante derrière la cravate, je peux dire que c'est la façon la plus efficace d'étudier que j'ai jamais expérimenté! 

© 2019 Chantale Beaucher